la maison d'édition de séries littéraires

Au-delà des lunes d'Allagore

Episode 7

Crash

« Q-quoi ?

– On s’écrase », répéta le Gardien.

Il paraissait irrité, comme si le dire de nouveau renforçait la réalité de la chose.

« Je ne sais pas ce qu’il se passe exactement, mais ce n’est pas normal, continua-t-il. Je crois que Daïga y est pour quelque chose. »

Hell’ya ouvrit grand les yeux. Quel genre de magie la reine maîtrisait-elle pour pouvoir détourner un vaisseau de sa trajectoire ?

« Comment est-ce qu’elle fait ça ?! »

Ary poussa un long soupir.

« Ils ont activé un champ magnétique. Ça nous attire, comme un gros aimant, ajouta-t-il en voyant qu’elle ne saisissait pas le sens de ses paroles. Mais ce n’est pas juste nous : tous les petits vaisseaux à proximité des lunes vont entrer en collision. »

Hell avala difficilement sa salive. Une lune bleutée se rapprochait d’eux à une vitesse inquiétante.

« … C’est laquelle ?

– Illusib. C’est la seule bonne nouvelle.

– Ah ? »

Hell’ya avait du mal à voir en quoi cela devait la réjouir. Ils étaient censés partir loin d’Allagore et de ses satellites, et voilà qu’ils s’apprêtaient à s’écraser sur l’un d’eux !

Ary semblait sur le point d’ajouter quelque chose quand la vitesse de leur chute accéléra considérablement, le forçant à pianoter frénétiquement sur son tableau de bord. La tête d’Hell’ya heurta douloureusement le dossier de son siège. Les parois du vaisseau tremblaient et produisaient un craquement métallique inquiétant, comme s’il était composé de fines feuilles d’aluminium qui risquaient de se plier au moindre coup de vent. La lune était tellement proche à présent qu’ils pouvaient distinguer la forme des villes. La vitre en face d’elle prit une teinte orangée, comme si elle s’enflammait.

« Merde, pesta Ary avant d’activer une commande en quatrième vitesse, on entre dans l’atmosphère. »

Deux panneaux de métal coulissèrent sur la vitre, leur coupant la vue. Au même moment, un petit écran apparut devant le jeune homme, lui montrant ce qu’il se passait à l’extérieur.

Hell’ya préférait ne pas voir. Elle était terrifiée et ne pouvait rien faire pour aider. Tout ce qui lui restait à faire, c’était attendre et espérer qu’Ary réussisse à atterrir sans trop de dégâts.

La chute lui parut interminable. Elle gardait ses paupières fermées tellement fort que cela lui en faisait mal. Bientôt, elle sentit la main d’Ary se poser sur la sienne pour la rassurer.

« Ça va aller », cria-t-il par-dessus le bruit de taule froissée.

Elle ne savait pas s’il disait ça pour la rassurer ou pour se convaincre lui-même qu’ils allaient s’en sortir.

Il relâcha sa main, probablement pour se concentrer de nouveau sur la trajectoire.

Le choc fut brutal. Hell’ya fut secouée dans tous les sens, la ceinture l’empêchait de s’écraser contre les parois du vaisseau, mais lui rentrait douloureusement dans la peau. Malgré ses efforts pour bouger le moins possible, sa tête et ses bras heurtèrent le panneau avant et un liquide chaud coula le long de son front.

Puis, d’un coup, tout s’arrêta.

Hell’ya n’osait pas ouvrir les yeux. Le sang tapait douloureusement dans son crâne, jusqu’à lui en donner la nausée. Il lui semblait que tout tournait autour d’elle, pourtant elle savait que plus rien ne bougeait.

« Hell, entendit-elle finalement. Hell, tu vas bien ? »

Toujours pétrifiée, elle n’esquissa pas le moindre mouvement. À côté d’elle, Ary décrocha sa ceinture pour se rapprocher d’elle.

« Hell ! »

Il avait presque crié, la sortant brusquement de sa torpeur. Elle ouvrit les yeux et la panique l’envahit.

Ary attrapa son visage de ses deux mains pour la forcer à le regarder. Un filet de sang coulait le long de sa tempe, ses yeux étaient empreints d’inquiétude.

« Hell, il va falloir qu’on fasse vite, d’accord ? »

Elle acquiesça, plus par automatisme qu’autre chose. Fébrile, elle détacha sa ceinture et il l’aida à se remettre debout. Les jambes flageolantes, elle dut se tenir à lui pour ne pas perdre l’équilibre.

« Ça ira ? s’enquit Ary.

– Je… je crois. »

Il poussa un soupir de soulagement et déposa un rapide baiser sur ses lèvres.

« Il y a un compartiment au fond du vaisseau. Il y a des couvertures dedans, prends en deux, je m’occupe de récupérer les cristaux. »

Elle ne posa pas de questions et suivit ses instructions. Le temps qu’elle récupère les couvertures, Ary était revenu. Elle remarqua qu’il avait retiré sa cuirasse, probablement pour ne pas attirer l’attention. Il attrapa une des couvertures et enveloppa Hell avec, s’assurant que son visage soit caché par les pans du tissu. Il fit de même pour lui.

« J’ai connu mieux comme tenue incognito, mais on fera avec pour le moment. »

Il détacha la dague de sa ceinture et avança vers la sortie. La porte de métal, soudée au cadre par la chaleur, faillit venir à bout de leurs dernières forces avant de daigner s’ouvrir. Dehors, tout était sombre.

Un air frais s’infiltra dans le vaisseau et Hell’ya frissonna. Ary lui somma de rester à l’intérieur. Il sortit un moment et, lorsqu’il fut sûr qu’il n’y avait aucun danger, l’invita à le rejoindre.

Hell sortit prudemment. Elle qui avait si longtemps observé les lunes d’Allagore lorsqu’elle travaillait à la mine, la voilà qui se retrouvait sur l’une d’elles.

Malgré le tragique de leur situation, elle était fascinée. Elle aurait voulu s’arrêter pour observer le paysage mais Ary ne lui en laissa pas l’occasion et l’entraîna d’un pas rapide. Le vaisseau s’était écrasé dans un terrain vague entouré de bâtiments. Dans le noir, ceux-ci semblaient immenses, comme de gigantesques ombres prêtes à avaler le couple fugitif.

« Ça va aller, murmura Ary comme s’il récitait un mantra.

– Est-ce que tu sais où aller ?

– Oui. Je connais des gens sur Illusib, il faut juste que je me repère. »

Ils s’enfoncèrent dans la ville plongée dans le noir et se mirent en route.

Être averti des dernières sorties, directement par emaill
Recevoir la Newsletter